Découvrir la spiruline

Qu’est-ce que la spiruline ?

La spiruline (de son nom latin Arthrospira platensis ou Spirulina platensis) est une micro-algue de la famille des cyanobactéries, également appelées “algues bleues” ou “algues bleu-vert”, qui se développe naturellement dans les nappes d’eau douce à proximité de (ou dans) certains lacs chauds du globe, notamment en Inde, au Tchad et au Mexique.

Apparu il y 3,6 milliards d’années, ce micro-organisme vivant en forme de spirale est l’un des plus anciens de la planète. Ce sont les cyanobactéries, dont fait partie la spiruline, qui, à la création de l’univers, produisaient l’oxygène nécessaire au développement de la vie et des autres espèces.

Reconnue comme un “super aliment” par l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) et l’UNESCO (Organisation des Nations Unies pour l’Éducation, la Science et la Culture), la spiruline est à ce jour considérée comme le meilleur et le plus complet des aliments pour l’humanité en raison de sa très grande richesse nutritionnelle et de sa composition.

Origine et histoire de la spiruline

La spiruline se développe de façon naturelle dans les régions tropicale et subtropicales, avec un fort besoin des rayonnements du soleil, d’une eau relativement chaude, riche en oxygène et en gaz carbonique, et contenant du bicarbonate de sodium. Ce type d’eau ne permet pas la prolifération d’autres micro-organismes et confère ainsi à la spiruline une certaine pureté.

Utilisée depuis des siècles par de nombreuses civilisations à travers le monde pour ses qualités nutritives exceptionnelles, elle est relativement facile à cultiver et se développe de façon naturelle en Amérique du Sud, en Afrique ou encore en Asie.

En Amérique du sud : Les Aztèques

Lorsque les espagnols découvrirent la civilisation Aztèque, ils constatèrent que ces derniers exploitaient une sorte de “boue bleue” à haute valeur nutritive issue du grand lac Texcoco (ancien lac situé non loin de l’actuelle Mexico). Ils en fabriquaient des galettes appelées Tecuitlatl et l’utilisaient également comme complément de farine pour le pain ou comme fromage.

En Afrique : Les Kanembou (Kanem, actuel Tchad)

Une tribu du sud Kanem, les Kanembou, filtrait l’eau du lac Tchad et des étangs environnants pour en extraire une “boue de couleur bleue-verte” constituée de spiruline. Mélangée à du mil (céréale), elle était utilisée pour confectionner des gâteaux appelés “dihé”, qui fait toujours partie aujourd’hui de la cuisine traditionnelle tchadienne en raison de son apport nutritif : au tout début du 21ème siècle, les Kanembou en consomment environ 40g par jour et par personne ce qui comble une partie significative de leurs besoins nutritionnels.

En occident : La redécouverte de la spiruline au cours des années 70

C’est au cours des années 1970 que la spiruline fut redécouverte par les civilisations occidentales et est devenue populaire dans les pays dits industrialisés comme complément alimentaire.

Ramenée d’une expédition belge au Tchad par le botaniste Jean Léonard en 1967 sous forme de galettes sèches, la spiruline (spirulina platensis) fut identifiée comme principal ingrédient par son compatriote phycologue Pierre Compère. Les scientifiques ont constaté leur grande consommation sur les marchés par les indigènes et pu observer la grande valeur nutritionnelle de ces galettes, particulièrement riches en protéines.

En 1974, lors d’une conférence internationale des Nations Unies contre la malnutrition, la spiruline est déclarée “meilleur aliment du futur” pour l’humanité.

Depuis, la spiruline a été intégrée dans des programmes luttant contre la malnutrition dans divers pays du globe étant donné sa très grande richesse en nutriments et sa capacité a être produite localement, à faible coût. C’est le cas par exemple de l’IIMSAM (Intergovernmental Institution for the use of Micro-algae Spirulina Against Malnutrition) ou l’Institution intergouvernementale pour l’utilisation de la spiruline contre la malnutrition, organisme indépendant soutenu par l’ONU depuis 2003.

De nos jours, la consommation de spiruline est en très forte hausse du fait des nombreux bienfaits constatés par ses utilisateurs. La spiruline est principalement cultivée en Chine (50 % de la production mondiale en 2013), en Inde, aux États-Unis, en France (environ 150 producteurs artisanaux), ainsi qu’en Afrique : en Côte d’Ivoire, au Mali, Burkina Faso…

On la trouve aujourd’hui en tant que complément alimentaire sous forme de comprimés, en poudre, en cristaux, en paillettes ou en pétales, de façon à l’adapter à chaque usage.

Composition de la spiruline : un “super aliment” !

La spiruline est un véritable concentré de nutriments : elle contient du bêta-carotène, du fer, de la vitamine B12, de la vitamine E, des protéines, des minéraux et oligo-éléments tels que le calcium, le phosphore, le magnésium, le zinc ou le cuivre. Elle contient aussi de la chlorophylle et de la phycocyanine, un pigment, et est aussi faible en calorie.

Tous ces nutriments, présents dans un si petit volume de spiruline, fournissent un cocktail nutritif particulièrement efficace et optimisé qui aide à lutter contre la fatigue, aide à renforcer le système immunitaire et contribue à notre bien-être.

La teneur de chaque nutriment peut varier selon l’origine géographique, les procédés de culture, de séchage ou encore de broyage.

Riche en protéines et en acides aminés essentiels

Ainsi, la spiruline contiendra par exemple une grande quantité de protéines avec une concentration de 55% à 70%. Ce sont les fameux acides aminés utilisés comme source de nourriture par nos muscles.

Une concentration rare lorsque l’on sait que la viande n’en contient que 20% et que ce pourcentage diminue au cours de la cuisson.

De plus, la spiruline contient bien les 8 acides aminés essentiels dont notre corps a besoin et qu’il ne peut fabriquer seul. Si d’autres végétaux protéinés contiennent quelques-uns de ces acides aminés essentiels, la spiruline est l’un des rares micro-organismes a tous les contenir. C’est donc un complément alimentaire idéal pour les régimes vegan et végétariens.

Riche en fer

Côté minéraux et oligo-éléments, le fer présent dans la spiruline est sans doute l’un de ses atouts majeurs : avec 10g de spiruline, on couvre en effet environ 26% des AJR (Apports Journaliers Recommandés) en fer. Le fer est notamment connu pour aider à lutter contre la fatigue et favorise la récupération.

Vitamines B et en Bêta-carotène

Vitamine B (B1, B2, B6, B9 et B12), la spiruline contient également une part importante de bêta-carotène, précurseur de la vitamine A.

Riche en chlorophylle et phycocyanine

La spiruline tire sa couleur verte de la chlorophylle dont elle est particulièrement riche.

La phycocyanine est un pigment rare dans la nature, pourtant la spiruline en contient une grande quantité. C’est un pigment puissant qui est notamment apprécié des sportifs.

La spiruline “raw” : des qualités nutritionnelles préservées !

Séchée à basse température (<42°C), la spiruline conserve ainsi ses qualités nutritionnelles et son goût, c’est ce qu’on appelle la spiruline “raw”. Autre grand avantage de la spiruline : elle est consommée dans sa globalité, nulle partie n’est à jeter.

Précaution d’emploi : en raison de la présence de fer, on déconseillera la spiruline aux personnes atteintes de phénylcétonurie.
La spiruline sera également déconseillée aux personnes avec un terrain allergique, une vulnérabilité musculaire ou hépatique.
Déconseillé aux enfants.

Sources :
https://www.persee.fr/doc/barb_0001-4141_1992_num_3_10_27389
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01346709/document
https://fr.unesco.org/news/spiruline-aliment-miracle-lac-tchad
https://fr.wikipedia.org/wiki/Spiruline_alimentaire
https://iimsam.org/

author-avatar

À propos de Sabine Laniez

Docteur en pharmacie, experte en phytothérapie, aromathérapie, nutrition et micro-nutrition. Forte d’une expérience en herboristerie, passionnée dans la transmission des savoirs et dans le développement des compétences, enseignante dans une école de plantes médicinales. Consultante et formatrice dans le développement du conseil en phyto-aromathérapie en circuit de magasins BIO.